Congrès 5 CC : Rencontre avec Michaël Suissa de la société Mostleds.

Michael Suissa

Michael Suissa

Bonjour Michael Suissa, pourriez-vous vous présenter et nous présenter la société Mostleds ?

La société MOSTLEDs® a été créée fin 2009 entre Claude Le Goff,  Paul et Michael SUISSA.
En ce qui me concerne, j’assume la direction technique et le développement international, Claude Le Goff, la recherche thérapeutique et les relations scientifiques et Paul Suissa le suivi clients auquel nous sommes très attachés.

L’idée de base de MOSTLEDs® a été la mise au point d’un concept de dispositif photothérapeutique à base de LEDs qui puisse permettre de à traiter de nombreuses pathologies sur l’ensemble du corps humain en un minimum de temps et avec le maximum d’efficacité ; c’est ainsi qu’est né le Chromospace, 25 400 LEDS de 5 longueurs, unique type d’espace thérapeutique aussi grand et aussi abouti au monde.

 Quelle est la différence entre la technique du laser et celle de la lumière ?

Les lasers offrent des lumières monochromatiques cohérentes qui agissent par thermie du fait de leur puissance. L’action thermique résulte de l’absorption par les chromophores des tissus de l’énergie lumineuse et sa dégradation locale en chaleur.

Les LED offrent des lumières monochromatiques ou plurichromatiques non cohérentes, froides, qui agissent par biomodulation (ou stimulation) cellulaire. En fait, les LED sont assez semblables aux lasers puisqu’elles peuvent émettre la même lumière, mais la différence est la manière dont l’énergie est convertie.
Les LED délivrent peu de puissance, ce qui évite d’endommager les tissus, mais elles fournissent beaucoup d’énergie pour stimuler une réponse des cellules pour se modifier, se régénérer ou se guérir. Cela permet de traiter de plus grande surface, plus rapidement, sans déplacement de tête de projection, donc sans blocage de personnel pour le soin.

Au niveau des cellules : tous les photons sont les mêmes et les prestations sont fondées sur l’action de chaque photon, et non pas sur des paquets de photons ayant la même polarité et la même cohérence.

Comment arrivez-vous à soigner des problèmes esthétiques habituellement traités par la chirurgie grâce à la photothérapie ?

Avant tout, parce que la chirurgie a ses limites liées à son action « physique » réparatrice.
Principes et Mécanismes d’Action des LEDs

Les photons émis par la lumière stimulent des photorécepteurs ou des substrats cellulaires, provoquant une chaîne de réactions biochimiques qui peut induire une réponse cellulaire ou biostimulation pouvant être définie comme le résultat des modifications chimiques et physiques résultant de l’action de la lumière absorbée par des photorécepteurs ou photoaccepteurs.

L’utilisation combinée d’une haute densité d’énergie, d’un mode lumineux continu ou séquentiellement pulsé, d’une longueur d’onde bien absorbée et pénétrant, et d’un positionnement optique libérant la quantité voulue de photons, de façon précise, favorise des résultats optimaux.

• Effets antalgiques (atténuation de douleurs)

• Effets anti inflammatoires (réaction inflammatoire, manifestations rhumatismales)

• Effets reconstructeurs (rebuilding) eutrophiques

• Effets protecteurs anti-radicalaires (immunitaires)

Combien de temps a pris la mise au point de votre appareil Chromospace ?

3 ans

Quels sont pour l’instant le retour des patients sur les traitements avec le Chromospace ?

On parle maintenant de photo médecine, c’est dire combien les résultats de la photothérapie sont reconnus et appréciés autant par le corps médical que par les patients. Par exemple, seuls les effets de la lumière issue de LED permettent d’obtenir les résultats que nous constatons aujourd’hui sur le traitement des vergetures. L’avantage du Chromospace est de pouvoir traiter tout le corps entier en même temps : c’est un gain de temps pour le patient et le thérapeute, et c’est un gain très important en efficacité dans la qualité de résultats

Quelles seront les innovations à venir de Mostleds ? pour celles que vous pouvez nous dévoiler ?

Les innovations à venir sont basées sur notre association avec le laboratoire Filorga qui investit énormément dans la recherche sur les traitements médico-cosmétologiques. Nous travaillons ensemble     sur des produits qui, associés à la lumière LED, vont permettre d’améliorer sensiblement les résultats ou de traiter de nouvelles pathologies ou problèmes cutanés. Nous travaillons toujours sur les vergetures, mais aussi sur l’alopécie, l’anti-âge, et une importante révolution : l’épilation avec les LED, tous types de poils, sans douleur, en une seule fois.

Pour finir Michael Suissa, quel serait votre mot de la fin pour les lecteurs de Medicaline-santé ?

La photomédecine est devenue une technologie indispensable dans l’arsenal thérapeutique, mais elle n’en est encore qu’à ses débuts. Continuons à travailler tous ensembles avec les chercheurs et les thérapeutes du monde entier, pour que des traitements naturels comme la lumière  puissent permettre de remplacer la chimie et la chirurgie, leurs risques et leurs effets secondaires.

Propos recueillis par Laurent Amar