Les robots médicaux ont été mis en place pour optimiser les soins

robots médicauxRobotique et chirurgie

Depuis des années le système robotique a été intégré à la chirurgie, ceci dans le but d’assister un chirurgien. D’ailleurs, ces robots sont conçus pour être adaptés aux gestes chirurgicaux que les professionnels de la santé devraient réaliser.

Objectif de la robotique dans le monde chirurgical

Dans l’optique d’une amélioration de la qualité chirurgicale, des robots médicaux ont été mis en place pour optimiser les soins, depuis les traitements des données, jusqu’au contrôle post-opératoire, en passant par l’intervention chirurgicale. Les instruments fixés sur les bras et les images hautes définitions qu’offrent ces robots permettent aux chirurgiens d’avoir une vision agrandie du champ d’application. Les mouvements effectués par les chirurgiens sont donc plus exacts, ceci dans le but de diminuer les traumatismes opératoires. Ce robot offre l’avantage d’effectuer des opérations plus complexes, de repousser les limites techniques et d’augmenter la sécurité du patient et du chirurgien.

L’évolution du robot chirurgical

Le premier robot chirurgical connu sous le nom de « robot puma 260 » a été fabriqué dans les années 1985 pour être utilisé dans la neurochirurgie. Le « robot Scara » pour la chirurgie orthopédique, a été adapté pour la pose de prothèse de hanche et le « robot Puma 560 » pour l’ablation de la prostate. Même si ces robots ont été conçus à la base pour aider les chirurgiens dans les différentes interventions, nous vivons actuellement dans une époque où grâce à l’avancée de la technologie, nous nous retrouvons face à un robot chirurgical tridimensionnel et à des instruments plus habiles que les mains et poignets d’un chirurgien. Le robot chirurgical offre de nouvelles perspectives médicales et une extrême précision dans le but de limiter les risques infectieux, de saignement et de transfusion, et une convalescence optimale pour le patient. Bien entendu, le robot constitue une réforme chirurgicale, qui reste une intervention comportant des risques et des aléas qui ne sont pas à négliger.