La santé digitale génère de véritables échanges entre les patients et médecins

santé digitaleDigital et marketing de la santé

Depuis quelques années, Internet est devenu le moyen le plus utilisé pour trouver des réponses rapides. Le domaine de la santé est également touché par ce phénomène. De plus en plus de professionnels ont admis l’importance du site web. Une restructuration de la stratégie marketing digital devient incontournable dans cette filière, car il constitue un intermédiaire entre les professionnels regroupant les laboratoires, instituts ou entreprises et les internautes. Ces derniers recherchent toujours des éléments de réponse pertinents. En leur fournissant des informations rassurantes, une relation de confiance se crée automatiquement. Puisqu’il y a davantage de demandes, diverses applications sont mises à la disposition des patients.

Des applications santé pour tous

On compte près de 100.000 applications santé mobile. D’après les résultats du sondage fait par « We are Social », les flux de connexion à ces applications ne cessent de croître. Les connexions à partir d’appareils mobiles (smartphones et tablettes) gagnent de plus en plus de terrain par rapport à l’utilisation des ordinateurs. Prenons l’exemple de l’application IPIPI, récemment élue « coup de cœur » du jury et du public : il s’agit d’une application qui permet de contrôler le taux de glycémie lors de la grossesse, les courbes de fertilité ou de détecter des infections urinaires, où que vous soyez. Aussi, après avoir uriné sur une bandelette, vous la placez dans un boîtier connecté directement à votre smartphone, et vous verrez tous les résultats s’afficher sur votre écran, avec les interprétations correspondantes. Dans le but d’augmenter la valeur ajoutée des applications, les professionnels n’hésitent pas à booster leur marketing digital en permettant aux patients de faire des essais.

Nous arrivons à la conclusion que la santé digitale génère de véritables échanges entre les patients/internautes, les médecins et les pharmaciens. Il est donc dans l’intérêt des professionnels de la santé d’améliorer constamment la performance des applications pour des pratiques innovantes qui leur permettront de prescrire des traitements fiables au cas par cas.